SeaOrbiter : opération pour construire ‘‘l’œil’’ des océans

SeaOrbiter

SeaOrbiter lance une campagne de collecte publique de fonds pour financer l’œil du SeaOrbiter, le système nerveux central et le cerveau de SeaOrbiter.
L’œil hébergera la vigie et l’ensemble des systèmes de communication de ce vaisseau d’exploration océanique unique au monde.

A vaisseau exceptionnel, opération exceptionnelle : l’œil de SeaOrbiter, construit en alliage d’aluminium pèse 8 tonnes et culmine à 18 mètres.
La collecte devra réunir 325 000€ en 90 jours pour être effective : un montant jamais atteint pour un tel projet en France.

Financer la construction de l’œil, c’est permettre la première étape de la construction de l’ensemble du vaisseau, c’est donner corps à un projet lancé il y a dix ans pour comprendre l’océan, dernière frontière terrestre inexplorée.

Faire appel au public pour financer le début de la construction du vaisseau, c’est permettre à l’architecte de la mer et Académicien Jacques ROUGERIE, créateur de SeaOrbiter, d’apporter un élan supplémentaire au programme SeaOrbiter et sa station océanique internationale pour ouvrir une nouvelle ère de connaissance des océans par l’exploration, les découvertes scientifiques, l’éducation et la communication.

Sea-Orbiter

Nom du contributeur sur le site Internet pour 10€, nom du contributeur inscrit dans l’Œil du SeaOrbiter pour 55€ et même 48h à bord de SeaOrbiter pour 15 000€, chacun pourra trouver une contrepartie à la hauteur de son envie, de ses moyens.

seaorbiter

 

En faisant un don sur le site ‘’KissKissBankbank.com’’, chacun aide à construire l’avenir bleu de l’humanité : «car c’est de l’Océan que naîtra le destin des civilisations à venir » (Jacques ROUGERIE).

Ce contenu a été publié dans Environnement marin, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 Response to SeaOrbiter : opération pour construire ‘‘l’œil’’ des océans

  1. Alan44 dit :

    Un superbe projet,j’ai hâte de voir ce vaisseau futuriste à l’eau.

Laisser un commentaire