José Bové appelle au soutien de Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd

Sea Shepherd travaille à «mettre à jour les raisons réelles qui se cachent derrière le mandat d’arrêt du Costa Rica» contre Paul Watson, son fondateur, en détention depuis dimanche à Francfort (Allemagne), indique un communiqué de l’association publié mardi à Paris.

Paul Watson, 61 ans, qui est de nationalité canadienne, a été interpellé suite à un mandat d’arrêt émis par San José et qui porte sur des faits datant de 2002, lors d’une campagne de Sea Shepherd contre la pêche aux requins. Il est accusé d’avoir mis en danger un équipage costaricien lors de cette intervention en pleine mer.

POUR SIGNER LA PETITION EN LIGNE : bit.ly/JoSglX

Ce contenu a été publié dans Environnement marin, Pêche, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire