Marine Nationale (Page 3)

Dans le cadre de la semaine de l’emploi maritime organisée sur toute la région PACA du 12 au 17 mars 2018, Pôle Emploi et la Communauté d’Agglomération de Cannes Pays de Lérins, organisent une journée de présentation sur les métiers du Nautisme et du Yachting pendant laquelle seront présentées les offres de formation, les offres d’emplois à terre et les offres d’embarquements.

Continuer la lecture

On ne distingue pas que les eaux grises et les eaux noires à bord des navires. Il existe aussi les eaux « grasses », qui proviennent du fond de cale et du refroidissement de l’échappement du moteur.

Les eaux grises, ce sont les eaux qui proviennent généralement des eaux utilisées pour nettoyer la vaisselle ou celles utilisées pour la douche ou issues d’un évier.

Les eaux noires sont celles issues des toilettes.

Naturellement, il est malvenu de rejeter ces eaux usées n’importe où et n’importe comment. Il serait intolérable par exemple qu’un navire déverse ses eaux usées lorsqu’il est au mouillage dans une calanque ou une baie protégée.

Y a-t-il une obligation légale à installer une cuve pour ces eaux grises, noires ou grasses à bord de son bateau ?
Est-ce qu’un navire qui n’en dispose pas en raison de son vieil âge a l’obligation d’en avoir désormais ?
Quelles sont les règles en vigueurs sur le rejet des eaux usées ?

Continuer la lecture

La frégate Jean de Vienne est une frégate de lutte anti sous-marine conçue pour assurer prioritairement la défense sous-marine, comme son nom l’indique. Son indicatif visuel est D643, et est parrainée par la ville de Besançon. Elle fut lancée en 1981 et entrée en service en 1984.

Le bâtiment devait être désarmé en 2015 mais à la suite de la vente de la FREMM Normandie à l’Égypte, le désarmement est repoussé à 2018.

Mais qui était Jean de Vienne, et pourquoi un bâtiment de la Marine Nationale porte son nom ?

Continuer la lecture

La Frégate Chevalier Paul de la Marine Nationale est une frégate de défense aérienne nécessaire pour assurer la protection d’une force contre les menaces aériennes (aéronefs ou missiles) ou assurer le commandement et la coordination des opérations aériennes menées à partir de la mer. Ce bâtiment est multifonction et a été conçu pour pouvoir lutter contre tout type de menace, même sous-marine, même électronique.

Le contrat de commande a été signé en octobre 2000, sa première sortie en mer a eu lieu en 2007, et son admission au service actif a été en juin 2011. Autant dire que ce bâtiment, dont la ville de Nantes est marraine depuis 2012, est très récent.

Mais qui était le Chevalier Paul, et pourquoi une frégate de la Marine porte son nom ?

Continuer la lecture

Pôle emploi et ses partenaires organisent du 12 au 17 mars 2018 une semaine pour découvrir les métiers de la mer, rencontrer des entreprises qui recrutent et des centres de formation.

La filière maritime, qui représente le deuxième secteur économique mondial derrière l’agro-alimentaire, est génératrice de plus de 450 000 emplois directs en France.
En PACA, l’importante façade maritime littorale constitue un atout pour la région qui offre un formidable potentiel d’emploi, dans les métiers dit « embarqués » ou « à terre » (chantiers navals, yachting, nautisme, transports maritimes et installations portuaires, services maritimes…).
Ces métiers souvent méconnus sont accessibles grâce à des formations qui permettent de « maritimiser » ses compétences. Par exemple, une gouvernante d’un hôtel de luxe peut tout à fait envisager de rejoindre l’équipage d’un yacht.

Du 12 au 17 mars, diverses actions seront organisées sur le territoire PACA : forums, job dating, ateliers découverte des métiers, visites d’entreprise, etc.

Retrouvez ci-dessous le programme détaillé par département :

Continuer la lecture

Chaque année, quelques mois avant la saison estivale, la ville de Cannes et la Communauté d’Agglomération de Cannes Pays de Lérins organisent en partenariat la Quinzaine de l’emploi : deux semaines d’actions qui mettent en relation les demandeurs d’emploi et les recruteurs. De nombreux ateliers sont proposés à tous les acteurs du monde du travail, afin de repérer les secteurs qui recrutent (en majorité les secteurs touristiques et hôteliers) et améliorer la recherche d’emploi durant la haute saison.

Continuer la lecture

Un guetteur sémaphorique (Guetteur de la flotte), est un aiguilleur des mers. Il surveille et contrôle le trafic maritime aux abords des côtes françaises et coordonne les moyens d’assistance en cas événements de mer dans les eaux territoriales françaises.
Il utilise divers moyens de détection et de communication (radars, jumelles…), veille également au respect des règles du droit maritime et signale tous les comportements dangereux. Il participe également à la lutte contre la pollution maritime, au secours en mer, à la lutte contre le narco-trafic ou à la lutte contre l’immigration clandestine.

Mais l’une des particularités du métiers de guetteur sémaphorique, qui est militaire de la Marine Nationale, est qu’il prête serment auprès du Tribunal de Grande Instance.

Pourquoi ?

Continuer la lecture

L’habillement concernant à la fois son identité et son quotidien, le marin est très attentif à la qualité de la prestation délivrée par le Service du commissariat des armées (SCA). Fin 2015, cette filière sensible avait été déclarée en crise par le ministre de la Défense et un plan d’actions avait été défini pour améliorer la performance et regagner la confiance des marins.

Où en est-on, deux ans plus tard, alors que les difficultés subsistent ?

Continuer la lecture

pirateBeaucoup de plaisanciers, en France comme ailleurs, ont à bord de leurs embarcations des pavillons de fantaisie, parmi lesquels le Jolly Roger, pavillon pirate, appelé également le pavillon noir.  L’expression Jolly Roger serait mentionnée pour la première fois en 1700, la première référence imprimée serait celle de l’Oxford English Dictionary de 1724.

Historiquement, ce pavillon à tête de mort et tibias croisés reprenait un thème connu depuis l’Antiquité nommé Memento mori, et dont la signification est littéralement « Souvenons-nous que nous allons mourir » et dont la notion était paradoxalement un hommage à la vie et non à la mort, avec l’idée que puisque nous allons mourir, hâtons-nous de vivre et, surtout, de vivre bien.

Aujourd’hui, le pavillon noir n’est plus synonyme que de fantaisie. Les pirates contemporains n’ont plus la même approche, plus les mêmes pratiques, plus les mêmes attentes, et ne cherchent pas à s’identifier comme cela a pu être le cas au XVIIIe siècle.

Mais la piraterie demeure. Elle est une activité criminelle dont l’origine se perd dans les histoires les plus anciennes, et toujours prise très au sérieux. Bien que les textes ont évolué, elle est toujours condamnable, et certaines lois n’ont pas été abrogées.

Continuer la lecture

Sa date, relativement récente, ne doit pas laisser penser que les marins, parfois suspectés d’être jaloux de leur spécificité, se sont fabriqué un texte sur mesure.
En effet, ce décret, dont les dispositions sont, en pratique, déjà toutes contenues dans « l’ordonnance de Louis XIV pour les Armées navales et arcenaux de la Marine » de 1689, n’est que la dernière des adaptations successives rendues nécessaires par les changements de régimes et l’évolution technique des bâtiments de guerre : ordonnance du 31 octobre 1827, décrets du 15 août 1851, du 20 mai 1868, du 20 mai 1885, du 22 juin 1909 et du 18 février 1928.

Ce décret de 1975 – communément appelé décret sur les honneurs – est complété par une instruction d’application de l’état-major de la Marine (1, voir au bas de l’article) qui définit les modalités pratiques d’exécution et, dans le souci de s’en tenir strictement à ce qui est réellement traditionnel, fixe très précisément les limites de ce cérémonial :

Continuer la lecture