Euronaval : Israël présente la version maritime du « Dôme de Fer »

1

« Le Dôme de Fer israélien se dirige vers la mer » a déclaré le fabriquant du système de défense antimissile.

L’entreprise israélienne Rafael veut tirer parti des performances tant vantées de son système à protéger la population israélienne cet été, espérant attirer des marines à acheter une nouvelle version maritime considérée comme particulièrement utile dans la protection des ressources économiques nationales en mer, comme les plates-formes de gaz et de pétrole.

Lors de la conférence Euronaval près de Paris, Rafael a dévoilé son « C-Dôme« , qui cherche à aider les navires de combat à contrer toute menace venant des airs, y compris des missiles, des hélicoptères et des drones, qui pourraient de plus en plus devenir des outils de combat et de reconnaissance en mer comme ils le sont sur terre depuis plusieurs années.

3

Les grands navires de guerre ont généralement des systèmes d’interception à base de radar pour contrer les menaces entrantes. Mais les dirigeants de Rafael disent que le C-Dôme offre plusieurs innovations. Il peut notamment :

– Tirer jusqu’à un missile par seconde,
– Couvrir une gamme de 360 degrés tout en se greffant sur le propre radar d’un navire avec des missiles de chaleur sur de multiples menaces entrantes.

« Le C-Dôme offre quelque chose qui n’existe pas sur le marché… Un faible encombrement et la capacité à engager plusieurs cibles et des menaces de saturation. Et il est basé sur le seul système au monde qui compte plus de 1 000 interceptions » a déclaré le directeur du programme, Ari Sacher. « Nous pouvons protéger le navire de toutes les directions en même temps. La plupart des systèmes ne le peuvent pas« .

Le Dôme de Fer a changé la donne dans la guerre de l’été 2014, assurant une avance technologique décisive pour Israël qui a pratiquement éliminé toute perte civile due aux tirs de roquettes palestiniennes.
L’armée israélienne a dit que le Dôme de Fer a abattu 735 roquettes avec un taux de réussite de 85% des roquettes ciblées.

2

Le système terrestre reconnaît rapidement la trajectoire des fusées entrantes et si elles se dirigent vers des centres de population. Celles-ci sont abattues, tandis que d’autres sont autorisées à exploser dans des zones vides pour épargner le lourd coût de tirer des intercepteurs sophistiqués. Les responsables de Rafael insistent que le Dôme de Fer a intercepté plus de 1 200 projectiles durant la guerre.

Le C-Dôme se fonde sur cette expérience, et se façonne pour les besoins maritimes et défendre des petites zones comme des navires ou des installations maritimes.

Sa petite taille rend le C-Dôme adapté pour des petits navires, comme des corvettes, dont beaucoup comptent pour le moment des systèmes d’interception moins sophistiqués, a dit Sacher.

Le C-Dôme défend à la fois les navires qui le transportent et d’autres navires ou des plates-formes pétrolières ou gazières dans son voisinage, a-t-il dit.

Ceci est véritablement l’ouverture d’un tout nouveau marché et d’un nouveau mode de système de défense anti-aérienne.

Si la France s’approprie un dôme de fer maritime, il est possible que les bâtiments de projection tels que les BPC ou le Porte-Avions n’aient plus à endurer le coût exorbitant d’escortes sous-marines ou de frégates de défense aérienne lors d’opérations extérieurs.

Cet article, publié dans Droit Maritime, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s