Catégorie : Plaisance (Page 2)

Pôle Emploi comprend de plus en plus le potentiel du maritime en France, que ce soit au commerce ou en plaisance, dans le yachting ou dans le nautisme, en mer comme à terre.

En 2017 par exemple, ayant constaté que le milieu maritime a réalisé 185 100 embauches sur les régions côtières, et avec l’aide de nombreux acteurs (la F.I.N, le SG Mer, le Cluster Maritime, etc), Pôle Emploi propose des formations et accompagnements dans les métiers de la mer mal connus des français, pour valoriser et faciliter les recrutements : visites d’entreprises, forums de recrutement, découverte des métiers, colloque professionnel.

Du 11 au 16 mars 2019 aura lieu la 4ème édition de la Semaine de l’Emploi Maritime, parrainée par Hervé Guillou PDG de Naval Group, Président du GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales) et du Comité Stratégique de Filière des Industries de la Mer.

Continuer la lecture

Un arrêté de la Prémar Méditerranée est venu réglementer la navigation et le mouillage à l’occasion du Carnaval de Nice 2019, en particulier les jours de corso soit les 16, 19, 20, 23, 24, 26, 27 février et le 2 mars.

Des zones réglementées ont été créées pour interdire le passage, le mouillage ainsi que la plongée au droit du littoral de la promenade des anglais. En revanche, l’accès au port de Nice (depuis la mer) reste libre.

Continuer la lecture

Même si un voilier possède un moteur, il reste un navire à voile et ne nécessite pas de permis plaisance pour le piloter car la voilure constitue le mode de propulsion principal, et le moteur est considéré comme auxiliaire.

Un décret de 2007 précise tout de même que la délivrance du permis plaisance est nécessaire lorsque la puissance motrice dépasse les 4,5kW soit 6 chevaux. Ainsi, si un moteur de voilier dépasse cette puissance motrice, le permis sera obligatoire pour le naviguer.

Mais pourquoi la loi autorise-t-elle l’accès et l’usage d’un navire à voile et ne subordonne pas cela à l’obtention d’un permis de plaisance, alors que l’on pourrait croire aisément que cette non-obligation prive les utilisateurs d’un navire à voile de la possibilité de bénéficier des formations adéquates comme les règles élémentaires de la navigation et de la sécurité en mer ?

Continuer la lecture

L’Almanach du Marin Breton regroupe toutes les informations nautiques indispensables à la navigation : marées, météo, livre des phares et feux, cartes des courants, Ripam, radionavigation, textes officiels, accès aux ports, contacts de près de 350 ports de la Manche, mer d’Iroise et Atlantique, en partant du sud de l’Angleterre jusqu’à la frontière de l’Espagne.

C’est aussi un recueil sur la santé et la sécurité en mer, la signalisation et le balisage, les renseignements administratifs… Bref, une bible (qui serait complète si l’on considère que la mer Méditerranée n’a pas sa place dans le cœur des marins bretons) et le couteau suisse pour toutes les navigations de plaisance, de pêche ou au commerce.

Continuer la lecture

Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a publié en juillet 2018 une fiche technique indiquant jusqu’où l’Etat accepte la pratique de la co-navigation en matière de plaisance, aussi bien à l’égard des propriétaires de navire que pour les visiteurs et vacanciers. Car en effet, en période estivale, les locations de navires de plaisance entre particuliers vont bon train malgré le manque de licéité dans ce domaine où les usages ont fait loi.

Continuer la lecture

Il fait froid. C’est une journée d’entre-deux où l’automne flirte avec l’hiver et ne semble pas vouloir inviter le soleil à se joindre à la danse. Les prévisions météorologiques s’annoncent mauvaises : baromètre faible, pluies, vents forts à l’horizon…

Et si on mettait notre pessimisme de côté ? Fuyez cette grisaille hivernale, retirez toutes vos couches de vêtements et allez cocooner au soleil avec vos tongs.

Cet hiver ne partez pas au ski, profitez encore du soleil tandis que d’autres grelottent dans le froid !

Continuer la lecture

bateau-occasion-annecy

Chaque année, trois plaisanciers sur quatre optent pour l’achat d’un navire d’occasion. Cette pratique, qui ne manque pas d’intérêt, doit tout de même être faite de manière à éviter au maximum les mauvaises surprises.

Malgré l’intéressante opération financière qu’est l’achat d’occasion, celle-ci permet également d’accéder à des produits inaccessibles jusqu’alors.

Quelles sont les bonnes questions à se poser ? Tant d’un point de vu matériel qu’administratif, cet article expose les fondamentaux de ce qui doit être vérifié avant l’achat.

Continuer la lecture

Le moteur de votre navire est en panne ? Votre voile est défectueuse ? Des travaux sous la coque à effectuer pendant le carénage ? Des haubans à remplacer ? Une embase à réparer ?

La Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la région PACA a sorti une application gratuite, simple et personnalisée à destination des plaisanciers, et propose de disposer des coordonnées de l’ensemble des professionnels du nautisme, des ports et des capitaineries de la région Sud-Est : RIVIERA PRO.

Continuer la lecture