Cannes : une nouvelle zone de mouillage réglementée au nord de l’île Ste Marguerite

Par arrêté inter-préfectoral du 10 avril 2020, le Préfet Maritime de Méditerranée et le Préfet du département des Alpes-Maritimes ont autorisé la création d’une zone de mouillages et d’équipements légers le long du littoral cannois aux droits de l’île Sainte-Marguerite.

Cette création poursuit la politique d’accompagnement imposée par le Conseil National de la Protection de la Nature dans un avis datant de 2015 et participe aux mesures fixées dans le document d’objectif du site Natura2000 « baie et cap d’Antibes – îles de Lérins » qui souligne la nécessité de préserver les herbiers de posidonie.

Cette ZMEL (Zone de Mouillage et d’Équipements Légers) vise à la fois de conserver l’intégrité et la qualité des habitats marins et des zones de fonctionnalité des petits fonds côtiers et la limiter leur destruction par les ancrages des nombreux navires qui mouillent dans ce secteur, et présente de ce fait un caractère d’intérêt général.

Ainsi, la ville de Cannes, bénéficiaire de l’Autorisation d’Occupation Temporaire, est chargée de son installation et de son organisation. La zone est située dans l’Anse Saint-Anne.

5,25 hectares sont consacrés à cette ZMEL qui pourra accueillir 30 postes destinés aux navires de passage :

  • 11 bouées pour accueillir des navires entre 6 et 8 mètres
  • 8 bouées pour accueillir des navires entre 8 et 12 mètres
  • 6 bouées pour accueillir des navires entre 12 et 15 mètres
  • 5 bouées pour accueillir des navires entre 15 et 20 mètres

 

Avant d’entamer les travaux d’aménagement de la ZMEL, la ville de Cannes prévoit de nettoyer les fonds marins de la zone concernée en enlevant les corps-morts et les épaves.

La durée de l’AOT au bénéfice de la ville de Cannes :

Cette autorisation d’occupation temporaire est prévue pour 5 ans, renouvelable sur demande.

Son exploitation est uniquement saisonnière, autorisée chaque année du 1er mai au 31 octobre.

Gestion et exploitation de la ZMEL : gratuité du mouillage

L’exploitation de cette Zone de Mouillage et d’Équipements Légers sera gérée en régie, c’est-à-dire par directement par la ville de Cannes et son service maritime. Par ailleurs, elle a souhaité que son usage ne sera pas subordonné au règlement par l’usager à une redevance pour services rendus.

En cours d’année, la commune pourra toujours réviser l’exploitation de la zone en choisissant un délégataire ou en rendant payant le mouillage, mais après avoir eu l’accord des autorités préfectorales.

Au-delà de la période autorisée d’exploitation (du 1er mai au 31 octobre), les bouées seront retirées et seuls les dispositifs d’ancrage fixés dans le sol seront maintenus.

Par ailleurs, tant que la gratuité sera accordée aux plaisanciers de passage, la ville de Cannes sera également exonérée de redevance.

 

L’arrêté inter-préfectoral de création de la ZMEL est à retrouver en cliquant ici.

4 commentaires

  1. Encore une occasion de réduire la liberté des citoyens plaisanciers et de les racketter au passage dans le futur.(on annonce comme par hasard la gratuité dans un premier temps pour éviter une levée de boucliers).. au prétexte de préserver le milieu naturel. Cela fait trente ans que je mouille mon bateau et me baigne aux iles de Lérins à différents endroits. Durant cette longue période, j’ai pu constater que les bancs de posidonies se portent toujours bien. Les plaisanciers dans leur majorité déposent leurs ancres sur les zones de sable et ne sont pas des idiots et des enfants à gronder systématiquement par l’administration qui, apparemment, n’a pas de choses plus importantes à faire pour le bien-être des Français…alors que la situation générale de notre pays n’a cessé de se dégrader depuis cinquante ans pour des raisons bien connues de l’administration et qu’elle n’a pas le courage d’affronter. En effet, il est plus facile, comme disait Georges Pompidou « d’emmerder les français » qui ne créent aucun problème à autrui et qui payent sans discuter les multiples taxes et impôts quand il s’agit d’utiliser un bateau de plaisance et qui ne demandent qu’une seule chose quand ils utilisent leur bateau : AVOIR ENFIN LA PAIX !!! pour profiter d’un paradis naturel que l’administration va encore transformer en enfer !
    Il y a quelques années, on nous a déjà fait le coup de l’algue Taxifolia qui devait faire disparaître les posidonies. Résultat, cette algue « tueuse » n’a en rien entamé les massifs de posidonies… Par ailleurs, l’anse Sainte Anne est très utile utile pour s’abriter en cas de vent fort de sud-sud ouest. De plus, même avec des bouées installées pour soit-disant protéger les posidonies (et qui entraineront une pollution avec les blocs de béton pour installer les corps morts pour accrocher les bouées..), les poissons ne s’y reproduisent pas car il y a de toute façon trop de bruit à cause du trafic des bateaux.
    Si on veut parler d’écologie, la vraie, qu’attend-on pour créer un sanctuaire marin au sud de l’île de Saint Honorat où les poissons et les posidonies pourraient se reproduire tranquillement sans créer des contraintes supplémentaires pour les plaisanciers ? Mais cela coûterait de l’argent pour surveiller sérieusement cette zone et cela ne permettrait pas de rançonner les plaisanciers…

    En conclusion, CELA SUFFIT ! Si nos responsables administratifs avaient un peu de dignité et de décence ils devraient, à défaut de démissionner, au moins laisser en paix les français déjà assez malmenés actuellement par la « gestion » désastreuse par l’Etat et toutes les administrations de l’épidémie qui nous venons de subir..

    UN PLAISANCIER ET CITOYEN EN COLERE.

    1. PPPFFF ça me fatigue les gens comme vous qui n’ont même pas le courage de signer de leurs nom. Citer le President Pompidou mais vous êtes sérieux la nous sommes en 2020 ??? alors si soit disant vous naviguez depuis trente ans aux Iles vous n’avez jamais vu de plaisanciers d’occasions qui ne savent pas prendre un mouillage et encore plus de nos jours ou les locations de bateau sont ouverte à n’importe qui et à moindre prix à des gens qui ont passez leurs permis sur un lac ??? si vous avez des problèmes budgétaires je me ferais un plaisir de payer votre mouillage. ; moyennement cordialement M.Despocq


  2. Analyse pertinente duplaisancier en colere

Laisser un commentaire