La CCI Nice Côte-d’Azur veut faire du port d’Antibes la capitale méditérranéenne du yachting

vauban

Avec la nouvelle reprise du Port Vauban d’Antibes, la CCI Nice Côte-d’Azur et sa Direction des Ports (parmi lesquels Cannes, Golfe-Juan, Nice, Villefranche et désormais le port Gallice) ont pour ambition de faire de la ville la capitale méditerranéenne du yachting.

Premier port de plaisance d’Europe en terme de tonnage, Vauban a la capacité d’accueillir les yachts les plus grands et les plus prestigieux au monde, le long de son « quai des milliardaires » où sont fréquemment amarrés le Phocéa de Mouna Ayoub, le Lady Moura de Nasser Al-Rashid, l’Aquarama III de Roman Kopine, Octopus de Paul Allen, cofondateur de Microsoft, Kingdom 5KR, du prince saoudien Al Walid Ben Talal, le Dilbar de l’oligarque russe Alicher Ousmanov, le Pelorus de David Geffen, l’Indian Empress, dont le propriétaire Vijay Mallya possède aussi la seule propriété privée de l’Île Sainte-Marguerite, Le Grand Jardin.

Avec cette nouvelle délégation de service public confiée à la CCI Nice Côte-d’Azur, Franck DOSNE, Directeur des Ports, a communiqué le projet général, les politiques économiques et les plans d’investissements qui seront mis en place tout au long de la délégation :

« Le projet Vauban 21 est unique sur la Côte d’Azur et en Méditerranée. L’ambition que nous portons de faire du Port Vauban la capitale méditerranéenne du Yachting et de proposer à tous les armateurs des plus prestigieux Sailing Yachts et Motor Yachts qui ont donné au Quai des milliardaires sa réputation. 

Ces armateurs ont en effet suscité beaucoup de rêve et de passion. C’est grâce à ces propriétaires que les plus prestigieux chantiers de construction (Lürssen, Feadship, Bhlom + Voss, Royal Huissman, Oceanco, Nobiskrug, Alloy, Benetti, Amels et bien d’autres) ont pu se structurer et de développer. Ils ont également permis aux designers les plus célèbres (Tim Heywood, Terrence Disdale, John Bannenberg, Espen Oeino, Andrew Winch) d’exprimer tout leur talent et leur créativité́, repoussant souvent les standards établis. Ils ont aussi offert la possibilité́ à des milliers d’équipages professionnels et de sociétés de partager leur passion. 

Notre projet place les exigences de nos clients au cœur de notre projet stratégique qui repose avant tout sur l’anticipation et la réactivité au regard des exigences et des attentes des propriétaires de yachts, de leurs capitaines et de leurs équipages. 

Notre projet dépasse la réhabilitation du port et vise à travailler sur un écosystème performant. Nous allons fédérer, animer, connecter les acteurs du Yachting pour créer de la valeur pour tous nos partenaires. 

Nous allons donc construire un Campus du Yachting en y intégrant des plateformes de formation, de recherche et de services, et ce en nous appuyant sur la vitalité des partenariats académiques, numériques, entrepreneuriaux, publics et associatifs autour du Port. 

Au-delà de ce premier focus autour des compétences du Yachting, nous favoriserons l’émergence d’une « Technopole du Yachting » grâce aux interconnexions que nous devons activer avec le tissu maritime et portuaire, et plus précisément, avec la technopole de Sophia-Antipolis qui doit trouver dans Vauban un terrain d’innovation naturel. 

Enfin, parce que l’écosystème ne concerne pas que les acteurs directs du développement économique, nous poursuivrons au-delà une vision totale de Cité du Yachting, soit donc un espace plus vaste d’énergies, d’initiatives et de contributions, à puiser au cœur même des activités du Port et dans ses nombreuses interfaces avec la ville. A terme, c’est la reconnaissance de la marque « Vauban, capitale méditerranéenne du Yachting » qui est notre horizon. 

Pour favoriser le développement du yachting, nous optimiserons l’attractivité, la modernité et la sécurité du port. 

Nous portons une volonté forte d’harmonisation, d’embellissement et de différenciation du port dans une vision de port vivant, écoresponsable. 

Nous allons déployer des services technologiques connectés en convergeant vers les standards internationaux. 

Nous structurons une veille technologique en nous appuyant sur des acteurs qui font référence sur le plan international, nous donnerons toutes les chances de gérer le port dans une perspective constante de progrès et d’excellence. 

Nous nous appuyons sur la mise en place de protocoles réactifs face aux risques, la réalisation d’exercices en situation (incendie, pollution, alertes sûreté) et surtout notre expérience d’événements à forte sensibilité publique (G20 à Cannes, Festival de Cannes, accueil des croisiéristes, salons professionnels d’envergure mondiale, etc.). 

Pour sécuriser et optimiser l’investissement autour du yachting, nous piloterons le port en gestionnaire de confiance, engagé dans la durée. Nous offrons toutes les garanties de solidité et de vision à long terme et nous financerons le projet avec des fonds tracés de bout en bout. 

Le projet pour le Port Vauban a pour ambition de lui redonner, en 10 ans, sa puissance et son rayonnement de capitale du Yachting en remettant à niveau son infrastructure portuaire et son modèle de performance globale. 

Le projet comprend donc deux phases distinctes, inscrites dans un continuum d’actions et d’aménagements pour le Port : 

  • la première phase prioritaire est de remettre à niveau les ressources et l’organisation du service, avec, dès le début, des apports nouveaux sur le Port (gestion fonctionnelle des emplacements, des avitaillements, de la maintenance technique, des incidents, de la sécurité, des flux entrants/sortants, des données environnementales, du domaine, etc.), pour ses clients (outils de relation client, services de contact et de réclamation, contrats, dispositifs technologiques…), à destination de l’écosystème (promotion touristique, gestion des réservations, observation économique , relations entreprises…). 
  • la deuxième phase vise un programme d’aménagements ambitieux de 135 millions d’euros, de nature à inscrire durablement Vauban dans son écosystème et à le faire basculer dans le 3ème millénaire. 

Notre plan d’investissements inclut de nouvelles capitaineries, la requalification des aires de carénage, le confortement des remparts, la création d’un Yacht Club avec un restaurant luxueux, la restructuration de l’offre de stationnement (600 places), la promenade paysagère de plus de 7km, les aménagements du Fort Carré. 

Vauban 21 n’est pas un projet portuaire comme les autres. Pour les armateurs, il se traduit par un engagement de services maximal, une promesse de création continue de valeur, un programme d’investissements crédible et ambitieux. 

Vauban 21 est un acte de reconnaissance pour tout ce que ces acteurs prestigieux du Yachting ont donné au Port. Avec eux, Vauban 21 donne aussi un cap : faire d’Antibes une grande cité du Yachting. 

Vauban 21, c’est un port performant au service de ses clients les plus exigeants, le prestige d’une vitrine internationale, la vitalité d’un écosystème, le modèle d’un port connecté, sécurisé et éco-responsable. 

Venez découvrir le projet sur le site : https://www.marina-port-vauban.com« 

Cet article, publié dans Nautisme, Port, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La CCI Nice Côte-d’Azur veut faire du port d’Antibes la capitale méditérranéenne du yachting

  1. Ping : La CCI Nice Côte-d’Azur veut faire du port d’Antibes la capitale méditérranéenne du yachting – LE NAUTISME INTERACTIF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s