Ce porte-conteneurs mesurant plus de 70 mètres de haut est le plus grand navire jamais construit au monde

1

Sur terre, dans les airs ou sur les mers, les moyens de transport sont en perpétuelle évolution. D’ailleurs, un groupe industriel coréen est en train de finaliser la construction du plus grand porte-conteneurs qui ait jamais existé. On vous en dit plus sur ce monstre d’acier qui devrait prochainement sillonner les eaux du globe.

Sur le continent européen, Daewoo, le groupe industriel coréen, est essentiellement connu pour son statut de constructeur automobile. Cela dit, l’entreprise opère dans bien d’autres domaines tels que le bâtiment, l’électroménager, l’électronique ou encore la construction navale. C’est sur ce dernier secteur que la branche maritime du groupe sort du lot : Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) finalise actuellement la construction d’un porte-conteneurs de classe Maersk Triple-E.

3 2

Mais ce chantier naval ne ferait pas autant de vagues si le navire en question n’était pas le plus imposant jamais construit. En effet, le dernier porte-conteneurs en date de DSME, envisagée pour construire des bateaux parmi les plus grands du monde, s’élève à plus de 73 mètres à son point le plus haut ! De plus, grâce à sa forme en « U », ce vaisseau de classe Triple-E dispose de plus de chambres de stockage dans le pont inférieur, avec une capacité de 23 rangées de 18 000 conteneurs de 6 mètres.

4 5 6

Alastair Philip Wiper, le photographe qui a eu la chance de se rendre sur les lieux de ce chantier titanesque pour le compte du magazine Wired, et à qui nous devons ces clichés impressionnants, décrit l’endroit comme étant hallucinant : « Il ne s’agit en réalité que de la partie immergée de l’iceberg. C’est plus de 46 000 personnes qui travaillent sur plus de 100 navires différents et, où que vous regardiez, il y a des pièces navales surréalistes dont vous avez du mal à imaginer qu’elles puissent être conçues pour aller sous l’eau. »

7 8 9

Pour conclure, sachez que la partie submergée de ce 9e Matz Maersk Triple-E, longue de 14,5 mètres, l’empêche actuellement de naviguer dans les eaux du canal de Panama, ses mensurations excédant tout simplement les restrictions relatives au courant d’eau pour emprunter cette route fluviale. En revanche, ce monstre des mers pourra circuler en toute sécurité dans le canal de Suez. Ouf, ça aurait été bête qu’il ne puisse naviguer dans aucun de ces deux « raccourcis maritimes » !

10 11

Cet article, publié dans Marine Marchande, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s