Transport maritime : la révolution du conteneur pliant

cargoshell01

Une fois repliés, quatre conteneurs « 4FOLD » empilés les uns sur les autres prennent l’emplacement d’un seul conteneur traditionnel. De quoi générer d’importantes économies pour les transporteurs.

Un conteneur qui se ferme comme un chapeau claque. Après cinq années de mise de point, une révolution est en marche dans le secteur du transport maritime de conteneurs avec la commercialisation prochaine à grande échelle de cette invention signée de l’entreprise néerlandaise Holland Containers Innovations (HCI).

 

Grosse boîte métallique longue de 40 pieds (soit 2 EVP, l’unité de mesure de référence dans ce secteur), le « 4FOLD », certifié ISO, peut s’aplatir comme une crêpe en quelques minutes. La manœuvre consiste d’abord à soulever le toit du conteneur au moyen d’une grue afin de rabattre ensuite ses parois amovibles vers l’intérieur. Ainsi repliés, quatre 4FOLD empilés les uns sur les autres prennent l’emplacement d’un seul conteneur traditionnel.

cargo652562_0203336232228_web_tete

« Le 4FOLD peut faire baisser jusqu’à un quart les coûts générés par le transport, l’entreposage et le transbordement de conteneurs vides », affirme Simon Bosschieter, directeur de HCI. Selon les chiffres qui circulent dans le secteur, quelque 20 milliards de dollars seraient chaque année « gaspillés » par les transporteurs pour déplacer des millions de ces boîtes métalliques vides.

En moyenne, 40 % des conteneurs transportés par mer, voies ferrées ou routes ne contiennent rien, et 20 % pour ceux sur les navires.

La production a démarré

Installée en Chine pour des raisons de coûts, la production du 4FOLD a démarré. Au-delà de commandes fermes, HCI compte aussi sur son partenariat avec Caro, leader européen du leasing de conteneurs, pour étoffer ses ventes.

Cette primeur mondiale confirme la longueur d’avance de HCI sur son concurrent américain Staxon. Deux fois plus petit que le 4FOLD (20 pieds de long), son produit n’a par ailleurs pas reçu de certification de qualité internationale.

Évoquant des « débouchés gigantesques », HCI s’abstient de chiffrer ses objectifs. Seule indication de son directeur : « Nous visons quelques pourcentages du marché de la construction de conteneurs qui porte sur 3 millions d’unités par an ».

Cet article, publié dans Marine Marchande, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s