COVID-19 : Le ministère de la Mer agit pour faciliter les relèves d’équipages

Crédit photo : The Straits Times

Le ministère de la Mer a mis en place des mesures très opérationnelles dès le début de la crise sanitaire afin de faciliter les relèves d’équipage et le retour des marins dans leur pays. Si la situation reste tendue pour de nombreux gens de mer à travers le monde, les mesures mises en place ont déjà permis à ce jour le transit de plus de 15 400 marins (de toute nationalité) sur le territoire français.

Mais la situation reste toujours très tendue pour de nombreux gens de mer. Une cellule de crise gérée par le guichet unique du RIF (registre international français) appuie les demandes de relèves des armateurs français, tout en veillant à l’application des protocoles sanitaires. Elle a directement participé à 620 relèves d’équipage dans le monde.

Le ministère de la Mer a également :

  • Publié une liste des ports garantissant les relèves d’équipage
  • Facilité le déplacement des marins vers les ports français
  • Contribué à la délivrance simplifiée des visas dans les ports et aéroports

Cette cellule de crise a été mise en place dès le mois de mars 2020. Son travail est mené en étroite collaboration avec le ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères ainsi que le ministère de l’Intérieur.

Concrètement, la cellule :

  • réceptionne les demandes d’appui des armateurs lorsqu’ils rencontrent des difficultés ;
  • se renseigne sur les possibilités de relèves à l’endroit recherché ;
  • oriente la demande vers le bon interlocuteur : le plus souvent la police de l’air et des frontières en France, les postes consulaires français à l’étranger ;
  • suit la demande jusqu’à son aboutissement.

« À titre d’exemple, Orange Marine emploie des marins malgaches qui ne peuvent pas rentrer chez eux, car Madagascar a décidé de fermer ses frontières en raison de la crise sanitaire. La cellule de crise a dialogué avec le ministère de l’Intérieur pour trouver une solution d’accueil de ces marins en France. Une autorisation temporaire de séjour leur sera accordée, pour que ces marins puissent avoir une période de repos en France, en attendant d’être rapatriés » peut-on lire sur le site du ministère de la Mer.

Le site du Registre International Français, dans son onglet « Relèves des équipages » a mis à jour le 17 septembre les formalités à suivre dans le cadre des déplacements des marins du commerce et à la pêche à retrouver en cliquant ici.

Ports désignés pour les relèves :

Les ports suivants sont ouverts aux relèves internationales d’équipage :

  • Grand port maritime de Dunkerque
  • Grand port maritime du Havre
  • Grand port maritime de Rouen
  • Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
  • Grand port maritime de La Rochelle
  • Grand port maritime de Bordeaux
  • Grand port maritime de Marseille
  • Grand port maritime de Martinique
  • Grand port maritime de La Réunion
  • Grand port maritime de Guadeloupe
  • Grand port maritime de Guyane

Les autres ports sont également ouverts, sauf avis contraires des autorités préfectorales.

Point de contact :

Le Guichet Unique du RIF est donc le point de contact pour le suivi des relèves en période de crise et s’appuie en tant que besoin sur l’expertise du Service de santé des gens de mer.

La cellule de crise du Guichet Unique du RIF est joignable au courriel suivant : rif.crise@developpement-durable.gouv.fr

D’autres indications et guides pour les voyages internationaux dans le cadre de la crise sanitaire :

Enfin, ne pas oublier que le guide ultime est à retrouver sur le site du RIF : www.rif.mer.developpement-durable.gouv.fr

Laisser un commentaire