Étiquette : vauban 21

Le Port Vauban d’Antibes (Alpes-Maritimes) est le plus important port de plaisance en tonnage de la Méditerranée. Repris en gestion par la SAS Vauban 21 en 2017 pour une durée de 25 ans, le port met en œuvre un programme d’investissement ambitieux ainsi qu’une restructuration complète de son organisation. Pour ce faire, la SAS Vauban 21 propose :

Continuer la lecture

Mardi 12 mars 2019 s’est tenu au port Vauban pour la deuxième année consécutive le Forum des Métiers Embarqués organisé par Pôle Emploi dans le cadre de la Semaine de l’Emploi Maritime.

34 stands étaient tenus par des sociétés de recrutement d’équipage, des organismes de formation et de mise à niveau des qualifications professionnelles, des groupements d’équipages professionnels et par des capitaines indépendants à la recherche de personnel qualifié.

Continuer la lecture

Le port Vauban d’Antibes est le plus important port de plaisance en terme de tonnage de la Méditerranée.
D’une superficie de 46 Hectares dont 32 Hectares de plan d’eau, il peut accueillir 1650 unités de plaisance de 4,50 mètres à 170 mètres de longueur et fonctionne toute l’année 24h/24h.

Afin de renforcer l’équipe technique du port, la SAS Vauban 21 recherche à pourvoir dès que possible deux postes :

Continuer la lecture

Le port Vauban d’Antibes est le plus important port de plaisance en terme de tonnage de la Méditerranée.
D’une superficie de 46 Hectares dont 32 Hectares de plan d’eau, il peut accueillir 1650 unités de plaisance de 4,50 mètres à 170 mètres de longueur et fonctionne toute l’année 24h/24h.

Afin de renforcer l’équipe des Maîtres de port adjoints, Vauban 21 recherche à pourvoir dès que possible un poste de :

Continuer la lecture

Au 1er juillet 2017, les marins résidents réguliers en France sont obligés de s’affilier à l’ENIM. Cette mesure fait polémique dans le monde du yachting et fait fuir de nombreux yachts qui désertent la Côte d’Azur, mettant ainsi en difficulté des centaines de marins, sous-traitants et chantiers navals.

De nombreux articles de presse spécialisée (notamment Le Marin) relayent les témoignages de ces acteurs français qui considèrent la mesure comme une nouvelle contrainte signant la fin des grandes heures du yachting sur la Côte d’Azur.
La convention du travail maritime de 2006 imposait déjà ce droit, mais la France l’a retranscrite dans la loi de finances de décembre 2015 avec un décret d’application publié le 9 mars 2017.

La veille de la mise en application (soit le 30 juin 2017), l’ENIM a publié les modalités d’affiliation des marins concernés, dont voici les détails :

Continuer la lecture