sea

Phare de la Jument, Ronan Follic

Les phares maritimes ont été le premier moyen pour les navires de repérer les zones dangereuses. Les premiers phares maritimes sont apparus dans l’Antiquité avec le développement de la marine, pour assurer la sécurité des voies maritimes, signaler la côte et plus généralement l’entrée d’un port.

Continuer la lecture

U.N. law_of_sea_treaty

Le jeudi 2 juin et vendredi 3 juin 2016 aura lieu à Rennes un colloque sur les 20 ans du Tribunal International du Droit de la Mer.

Au cours de deux décennies passées, le TIDM a su trouver sa place dans le concert des juridictions internationales. Sa procédure sur plusieurs aspects est innovante. Il a par ailleurs réglé de nombreux différends dans le domaine du droit de la mer et a apporté une contribution significative au développement de celui-ci.

Le colloque sera l’occasion de revenir sur ces différents aspects et d’envisager l’avenir. Le tribunal a un potentiel qui n’est très certainement pas encore totalement exploité. Le congrès  sera ainsi l’occasion de confronter le point de vue de spécialistes de la question sous un angle à la fois théorique et pratique.

Continuer la lecture

Devez-vous louer un bateau à voile ou à moteur ? Un monocoque ou un catamaran ? ActuMaritime vous aide à choisir.

Avec près de 20 000 contrats signés annuellement par les loueurs français, la location représente 6 % du chiffre d’affaires global de l’industrie nautique, soit 249 millions d’euros pour les entreprises françaises du secteur. Si le marché est conséquent, l’activité reste désorganisée, et la multiplicité des ­acteurs (propriétaires, gestionnaires ou agents) opacifie le contenu réel de ­certaines offres.

L’intérêt pour le ­particulier n’est donc pas tant de supprimer les intermédiaires en espérant faire des ­économies, mais de s’adresser à un bon professionnel: celui qui saura vous orienter sur une flotte récente et bien entretenue, qui saura vous ­renseigner sur les conditions de na­vigation, les lieux d’avitaillement et les mouillages dignes d’intérêt. Un rôle de conseil particulièrement important dès lors qu’il s’agit de louer à l’étranger.

Continuer la lecture

https://i2.wp.com/www.voile-labaule.com/images/club.jpg?w=1440

Pour de nombreux écoliers du littoral, les séances de voile scolaire ont débuté.
Cette activité coûte généralement aux centres nautiques plus d’argent qu’elle n’en rapporte.
Au centre nautique de Fouesnant-Cornouaille, le bilan de l’activité affiche 24 000 euros de déficit.
« Ce n’est pas nous qui définissons nos tarifs, explique Nicolas Trében, son directeur. Nous avons une convention avec la municipalité et le tarif est indexé sur les prix Insee de la consommation. Et, surtout, la voile scolaire est inscrite dans le projet associatif de la structure. »
Même constat à Loctudy. « Nous facturons une séance de voile scolaire 16 euros, alors qu’elle nous revient à plus de 20 euros, confie Jean-Christophe Gilat, le responsable du club. Une séance de voile, c’est l’amortissement des bateaux sur environ quatre ans, celui des bateaux de sécurité et des moteurs, la consommation d’essence et les charges salariales des moniteurs. »
Des charges plus élevées qu’en saison, car la législation impose trois bateaux sécurité pour 24 stagiaires, alors qu’en été la même séance est encadrée par un seul moniteur saisonnier.
Les séances, gratuites pour les enfants, sont donc facturées quasiment à moitié prix aux municipalité. Mais il n’y a pas de véritable grogne dans les clubs:
« On s’y retrouve à d’autres niveaux, expliquent les deux directeurs. Les mairies mettent à notre disposition des équipements avec des loyers défiant toute concurrence, les collectivités nous aident dans nos investissements, c’est un échange de bons procédés.« 

Paul_Watson

Paul Watson est sorti le 21 mai de prison. Sorti, oui, libre, non. Des donateurs ont réglé la caution, fixée par la Justice allemande à 250 000 euros (est-il besoin d’ajouter un point d’exclamation ?), aussi le fondateur et président de la Sea Shepherd Conservation Society est-il à présent assigné à résidence en Allemagne dans l’attente de son extradition au Costa Rica, validée par le juge.

Continuer la lecture

https://i0.wp.com/www.notre-planete.info/actualites/images/biodiversite/campbell_baleine.jpg?w=1440

Monsieur le Président,

Monsieur le Ministre de l’environnement,

C’est pour moi un honneur d’entrer en contact avec chacun de vous de si loin. J’ai été ministre de l’Environnement de l’Australie de 2004 à 2007. Durant cette période, j’ai eu le privilège de travailler en collaboration avec le Costa-Rica sur un certain nombre de problèmes importants pour nos deux nations et pour le monde.

Continuer la lecture

Portrait: Le défenseur des animaux marins, partisan des méthodes musclées, est incarcéré depuis lundi en Allemagne en vertu d’un vieux conflit avec le Costa Rica.

Le capitaine reste aux fers. Depuis lundi, Paul Watson, le leader de la Sea Shepherd Conservation Society, qui se bat pour la vie marine, est emprisonné en Allemagne. Auditionné hier par un juge, il reste en prison en attendant une décision, qui doit tomber au plus tard demain. Il risque l’extradition vers le Costa Rica. Paul Watson a été arrêté, dimanche, à l’aéroport de Francfort, en Allemagne, alors qu’il se rendait en France pour la sortie de son livre (1). «Dans nos efforts pour défendre les baleines, les dauphins ou les requins, nous nous sommes fait des ennemis très puissants», a-t-il déclaré hier depuis sa prison. Il a reçu le soutien de Daniel Cohn-Bendit, José Bové, et même de sa vieille amie Brigitte Bardot. «Je conteste énergiquement le fait que cet homme courageux soit mis en prison pour une protection de requins en 2002», a-t-elle fait savoir.

Continuer la lecture