politique maritime

carré

« La mer est l’avenir de la France ». Voilà une affirmation qui tombe sous le sens pour tous les acteurs de l’économie maritime, mais malheureusement moins pour les décideurs politiques.

Pourtant, ce n’est pas faute de répéter quelle est la place de la France sur le plan maritime.
Deuxième géant maritime mondial avec ses 11 millions de km2 de surface maritime, à quasi égalité avec les États-Unis. En additionnant ses territoires marins avec ses territoires terrestres, la France à elle seule est plus grande que l’Europe entière.

Continuer la lecture

éoliennes_offshore

S’agissant des enjeux maritimes, l’Union européenne n’avait jusqu’ici adopté que des actes spécifiques répondant de manière ciblée à des problématiques environnementales, énergétiques ou liés au développement régional.
On ne peut que se réjouir de voir aujourd’hui l’Union européenne se saisir des enjeux maritimes. Mais cette prise en compte a été trop longtemps restreinte à quelques domaines d’action particuliers et a souffert d’un manque de visibilité à long terme.

En parallèle, le développement des activités maritimes s’est accéléré :

– accroissement du commerce maritime,
– recours au ressources sous-marines (pétrole, minerais),
– utilisation des ressources halieutiques pour répondre au défi alimentaire,
– développement de systèmes de production d’énergie renouvelable off-shore,
– mise en place de câbles sous-marins intercontinentaux,
– développement économiques des zones côtières et de leurs infrastructures
Continuer la lecture