ouessant

Capture d’écran 2016-05-27 à 18.35.20

Un nouveau Dispositif de Séparation de Trafic a été adopté par l’Organisation Maritime Internationale après que Ségolène Royal a soumis une proposition en ce sens en 2014.

En effet, ce projet de DST dans le Canal de Corse remonte au remorquage du Costa Concordia sur lestes jusqu’à Gènes, opération à laquelle avait assisté la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargé d’observer l’exploit. À cette occasion, et suite à la mobilisation politique de Gilles Siméoni, maire de Bastia, et celle de la flottille citoyenne, un appel avait été lancé contre les dangers démultipliés et permanents du Canal de Corse.
De suite après, le 25 juillet 2014, un comité de pilotage du Parc Marin du Cap Corse est installé jusqu’en 2016, et en parallèle, la Préfecture Maritime de Méditerranée envisage un rail de circulation maritime dans le Canal de Corse entre la France et l’Italie.

Continuer la lecture