matelot

La crise sanitaire liée au Covid-19 n’épargne pas le secteur maritime. Les autorités maritimes, les administrations, les entreprises et les ports ont, chacun en ce qui les concerne, accompagné les acteurs du secteur par des mesures, des consignes, des restrictions.

En mer, les marins sont les premiers touchés par les difficultés de la pandémie : isolement, confinement, rapatriement, prise en charge, hospitalisation, etc.

Continuer la lecture

Le navire Arawak est un voilier reconnu d’intérêt patrimonial grâce aux témoignages des anciens charpentiers de marine des Sables d’Olonne et des pécheurs d’Etel. La compagnie maritime propriétaire du Arawak propose de participer aux manœuvres, au pilotage et aux taches de la vie quotidienne à bord dans une ambiance conviviale. Les passagers sont entourés d’une équipe de marins professionnels.

Pour la saison estivale 2020, de Avril à Septembre, le navire Arawak recrute un matelot de pont ou un Capitaine 200 voile en cours de validation pour un poste de matelot :

Continuer la lecture

Le monde maritime a toujours répondu à des règles propres, souvent bien différentes de celles qui existent « à terre ». Traditions, dialecte, jusqu’au règlement des conflits.

Pratiquer la mer nécessite des connaissances et des compétences telles qu’il est souvent difficile de comprendre certains comportements marins si l’on n’en connaît pas les origines et les raisons.

La question de la compétence juridictionnelle a d’abord concerné les équipages abandonnés à partir de 1993, puis le yachting méditerranéen où les pavillons étrangers sont nombreux, mais où les navires sont présents dans les ports français pour l’hiver ou pour des réparations ou entretiens. Les marins du yachting relèvent de contrats d’engagement maritime soumis à une loi étrangère, celle du pavillon du navire ou celle du siège de la société de manning.

Tribunal d’instance ? Conseil des prud’hommes ? Tribunal maritime ? Tribunal de commerce ? Dans quel cas la juridiction est compétente, ou ne l’est pas ?

Continuer la lecture

Un guetteur sémaphorique (Guetteur de la flotte), est un aiguilleur des mers. Il surveille et contrôle le trafic maritime aux abords des côtes françaises et coordonne les moyens d’assistance en cas événements de mer dans les eaux territoriales françaises.
Il utilise divers moyens de détection et de communication (radars, jumelles…), veille également au respect des règles du droit maritime et signale tous les comportements dangereux. Il participe également à la lutte contre la pollution maritime, au secours en mer, à la lutte contre le narco-trafic ou à la lutte contre l’immigration clandestine.

Mais l’une des particularités du métiers de guetteur sémaphorique, qui est militaire de la Marine Nationale, est qu’il prête serment auprès du Tribunal de Grande Instance.

Pourquoi ?

Continuer la lecture