ISAF

SOLITAIRE DU FIGAROPhoto : Alexis COURCOUX Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro

Le 8 juin 2015, compte tenu de l’évolution de la météo et du démâtage de Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance), la direction de course de la Solitaire du Figaro – Éric Bompard cachemire, en accord avec le comité de course, a neutralisé l’ensemble de la flotte en annulant la première partie de la deuxième étape, a mis entre parenthèses la régate, et a demandé à tous les concurrents de se rendre au port de la Corogne.

Selon le communiqué officiel de la course, les conditions météo « musclées » devaient en l’occurence se renforcer dans la nuit, et la sécurité de la flotte étant prioritaire, la Direction de la course a pris cette curieuse décision.

Continuer la lecture