Étiquette : Histoire

Le langage parlé dans la Marine Nationale est riche en termes, mots, sigles, acronymes et expressions spécifiques. Pour permettre à tous de comprendre ce jargon, le service d’information et de relations publiques de la Marine a mis en ligne en janvier 2003 un lexique du vocabulaire de la Marine Nationale.

Les marins fraîchement recrutés, qu’ils soient matelots ou aspirants, peuvent souvent mettre de nombreuses semaines à se familiariser avec la vie à bord ou à terre, voir même à s’intégrer parmi l’équipage, tel un immigré dans une nouvelle nation essayant désespérément d’intégrer sa nouvelle culture.

Continuer la lecture

L’île de Ré en 1665

À la tête d’une entreprise de numérisation d’ouvrages, Cartography Associates, David Rumsey, un collectionneur américain de documents cartographiques rares a eu la bonne idée de mettre en ligne gratuitement et en haute définition une partie de son fonds.

Riche de plus de 67 000 documents et cartes, ces cartes sont consultables via une plateforme appartenant à l’université de Stanford. Les collections ont été entièrement numérisées et rassemblent des cartes du XVIè au XXIè siècle de toutes les villes, de toutes les terres et de tous les océans du Globe.

Continuer la lecture

La frégate Jean de Vienne est une frégate de lutte anti sous-marine conçue pour assurer prioritairement la défense sous-marine, comme son nom l’indique. Son indicatif visuel est D643, et est parrainée par la ville de Besançon. Elle fut lancée en 1981 et entrée en service en 1984.

Le bâtiment devait être désarmé en 2015 mais à la suite de la vente de la FREMM Normandie à l’Égypte, le désarmement est repoussé à 2018.

Mais qui était Jean de Vienne, et pourquoi un bâtiment de la Marine Nationale porte son nom ?

Continuer la lecture

18_I

Pourquoi des Termes Marins ? Pourquoi de pas parler avec des mots dits normaux ?

La navigation, comme beaucoup d’autres métiers ou d’autres sports, a son propre langage technique. Et comme dans tous les autres sports, ce qui se dit en un seul mot devrait souvent être traduit par une longue phrase si l’on n’utilisait pas un langage spécifique.

Par exemple : Loffe ! …traduction… Manœuvre la barre de façon à ce que la direction du navire se rapproche de la direction du vent !

Il y a aussi la précision des termes : Bâbord ne veut pas dire à gauche, mais : du côté gauche du navire, que vous devez donc interpréter comme à droite si à ce moment là vous êtes tourné vers l’arrière.

Petit exercice : Essayez de traduire en moins de dix mots, sans rien utiliser du vocabulaire marin, l’intégralité du sens contenu  dans : Frappe l’aussière !

D’où l’intérêt d’un langage technique comme pour les professions juridiques.

Continuer la lecture

450px-Ptolemys_WM_001

La navigation (du latin  » navis « , navire, et  » agere « , conduire) est l’art de conduire un navire sur mer, dans les meilleures conditions, d’un point de la Terre à un autre.

De nos jours les marins se servent de cartes, de compas, de lochs, de sextants, de sondeurs, de signaux radio, de GPS, d’AIS et d’une foule d’aides électroniques qui donnent au navigateur sa position exacte sur la surface du globe.
Bien sûr, les premiers navigateurs n’avaient rien de tout cela.

Il fallut des centaines d’années aux premiers d’entre eux pour créer un outil aussi simple qu’un plomb au bout d’une ligne pour mesurer la profondeur de l’eau sous la coque. Durant cette période on naviguait de jour, toujours à vue de la côte, et l’on mouillait au crépuscule. Lorsqu’il leur arrivait d’être repoussés en pleine mer hors de vue d’une côte, les navires étaient perdus.

Continuer la lecture