france (Page 2)

Voilier-en-location

Parlons marin, parlons droit maritime. Si vous lisez Actualité Maritime, c’est que vous avez un lien, de près ou de loin, avec le monde maritime. Peut-être même que vous naviguez. Peut-être êtes-vous marin. Mais savez-vous sur quoi vous naviguez ? Un navire ? Certes. Mais quel est son statut juridique ? On lui donne un nom, une année de naissance, une immatriculation, une carte d’identité, on précise son lieu de résidence, il est soumis à des règles strictes, et même comme un territoire détaché (voir mobile) de son État d’origine. Certains d’entre vous leur parlent ! Comment le considère-t-on, en droit ?
Avec tous ces paramètres, la question mérite vraiment d’être posée.

Tâchons d’y répondre simplement.

Continuer la lecture

Capture d’écran 2014-10-17 à 20.07.04

 

Astucieux ! En parcourant le web et en tapant les bons mots-clés sur Google, vous pouvez accéder en direct aux webcams des ports et écluses que vous désirez : Brest, Marseille, Amsterdam, Shanghai, Saint Martin en Ré ou Toulon, mais aussi le Canal de Panama, ainsi que tout un tas de choix dont seule votre connaissance géographique sera la limite.

Voici quelques liens pour vous donner des idées de ports à visionner en direct :

Continuer la lecture

IMG_2963_Snapseed

Pour la première fois depuis cinq ans et la neuvième fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale, une grande revue navale s’est déroulée ce vendredi 15 août au large des côtes antiboises, cannoises, et varoises.

Un évènement destiné à commémorer le 70ème anniversaire du débarquement de Provence.

Le défilé naval a duré 7 heures depuis le Cap d’Antibes jusqu’à Toulon. Les coques grises ont ainsi parcouru 78 MN.

Continuer la lecture

piraterie

Pour l’heure, seuls les militaires peuvent légalement déployer des équipes de protection sur les navires de commerce battant pavillon français.

Les armateurs français s’inquiètent d’un possible retard de l’examen, au parlement, du projet de loi visant à autoriser l’embarquement de gardes privés sur les navires de commerce battant pavillon tricolore. Alors que 70 navires immatriculés en France travaillent ou sont susceptible de transiter au nord de l’océan Indien, où sévissent les pirates somaliens, il ne leur est pas permis, pour le moment, d’accueillir des équipes armées fournies  par des sociétés de protection privée. Seuls les militaires peuvent aujourd’hui, légalement, défendre la flotte marchande française. Depuis la fin des années 2000 et l’exposition du nombre d’attaques au large de la Somalie, la Marine nationale mobilise la force des fusiliers-marins et commandos, qui embarquent sous forme d’équipes de protection embarquée sur les navires de commerce, de pêche ou de croisière fréquentant cette zone. Toutefois, malgré les efforts consentis, il n’est pas toujours possible d’embarquer une EPE militaire (équipe de protection embarquée), notamment pour des questions logistiques ou opérationnelles. Au final, la marine ne peut répondre à environ 30% des demandes de protection formulées par les compagnies.

Continuer la lecture