Étiquette : devenir marin

Les professions maritimes sont aussi vastes que l’océan lui-même. En effet, lorsqu’on veut vivre de la mer, il existe une multitude de domaines dans lesquels évoluer. La première question est de savoir si l’on souhaite en vivre à terre, en mer, ou en zone contiguë (littoral, plage, port, chantier naval, etc.).

Continuer la lecture

Pôle Emploi comprend de plus en plus le potentiel du maritime en France, que ce soit au commerce ou en plaisance, dans le yachting ou dans le nautisme, en mer comme à terre.

En 2017 par exemple, ayant constaté que le milieu maritime a réalisé 185 100 embauches sur les régions côtières, et avec l’aide de nombreux acteurs (la F.I.N, le SG Mer, le Cluster Maritime, etc), Pôle Emploi propose des formations et accompagnements dans les métiers de la mer mal connus des français, pour valoriser et faciliter les recrutements : visites d’entreprises, forums de recrutement, découverte des métiers, colloque professionnel.

Du 11 au 16 mars 2019 aura lieu la 4ème édition de la Semaine de l’Emploi Maritime, parrainée par Hervé Guillou PDG de Naval Group, Président du GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales) et du Comité Stratégique de Filière des Industries de la Mer.

Continuer la lecture

Depuis cinq ans, la Faculté des Métiers de la Ville de Cannes propose une formation pour le personnel navigant. Cette formation, unique en France, concerne l’hôtellerie de luxe et l’hôtellerie embarquée.

Cette formation, fruit d’un travail partenarial entre la Ville de Cannes, la Communauté d’Agglomération des Pays de Lérins, le Conseil Régional, Pôle Emploi, et le Groupement des Equipages Professionnels du Yachting (GEPY) et la Fédération des Industries Nautiques, est certifiante.

Continuer la lecture

Tout marin souhaitant embarquer à bord d’un navire de commerce ou de plaisance professionnelle sous pavillon français doit disposer d’un titre de formation professionnelle conforme à la fonction qu’il occupera à bord.

Ce titre, qui atteste que le marin a acquis les compétences idoines, peut être soit un titre délivré par les autorités françaises, soit un titre équivalent délivré par une autorité étrangère.
L’équivalence des niveaux de titre entre titres français et étrangers s’apprécie au regard d’une convention internationale sur les normes de formation des gens de mer, dite convention STCW. Cette équivalence est attestée par les autorités françaises par la délivrance d’un visa de reconnaissance.

Continuer la lecture