Étiquette : culture maritime

L’Arawak est le dernier chalutier thonier du port d’Etel (56). Basé à Lormont (33), il sillonne le littoral atlantique du pays basque à l’Irlande selon planning.  Il est le dernier témoin de la flottille de pêche artisanale en bois du port d’Etel qui fut le troisième port thonier français au XXe siècle et comptait 300 navires de ce type.

Continuer la lecture

YachtNeeds est une société basée à Monaco créée en 2015 et spécialisée dans la conciergerie et le management des navires et équipages. Il s’agit principalement d’une application pour smartphone contenant un répertoire particulièrement complet à destination des capitaines et des équipages à la recherche de besoins en tous genres, permettant de localiser et contacter directement les professionnels de la base de données, soit plus de 26 000 fournisseurs de produits et services spécifiques aux yachts et superyachts. L’application recense plus de 25 000 marins inscrits à YachtNeeds pouvant chatter en direct ou même postuler aux emplois vacants à bord des navires.

Continuer la lecture

Le Bonhomme Richard, anciennement connu comme le Duc de Duras, était une frégate de la Continental Navy, la marine constituée lors de la révolution américaine, et construit à Lorient en 1765.  Il fut mis à la disposition de John Paul Jones en 1779 par le roi de France Louis XVI grâce à l’appui de Jacques-Donatien Le Ray.

Le navire a coulé à la suite de la bataille de Flamborough Head en septembre 1779, en mer du Nord au large des côtes du Yorkshire.

Mais dans le cadre de la collaboration entre la France et les Etats-Unis qui existe depuis 2009 pour la recherche d’épaves, un bâtiment de la Marine Nationale (le remorqueur de sonar Antarès) a confirmé grâce à son équipement les données américaines et a pu retrouver la Frégate.

Continuer la lecture

Depuis quelques années, les pratiques collaboratives de la plaisance se développent.
Dès 2016, Legisplaisance s’était saisie de cette économie en plein essor lors de la 1ère Journée Nationale du Droit de la Plaisance et du Nautisme avec une présentation des pratiques collaboratives émergentes telles que la co-navigation, la location entre particuliers, la location à quai ou encore les navires en multipropriété.

Le temps économique étant plus rapide que le temps juridique, ces pratiques se sont développées parfois autour d’un contexte réglementaire qui reste encore à préciser et à harmoniser.

Continuer la lecture

L’Almanach du Marin Breton regroupe toutes les informations nautiques indispensables à la navigation : marées, météo, livre des phares et feux, cartes des courants, Ripam, radionavigation, textes officiels, accès aux ports, contacts de près de 350 ports de la Manche, mer d’Iroise et Atlantique, en partant du sud de l’Angleterre jusqu’à la frontière de l’Espagne.

C’est aussi un recueil sur la santé et la sécurité en mer, la signalisation et le balisage, les renseignements administratifs… Bref, une bible (qui serait complète si l’on considère que la mer Méditerranée n’a pas sa place dans le cœur des marins bretons) et le couteau suisse pour toutes les navigations de plaisance, de pêche ou au commerce.

Continuer la lecture

L’île de Ré en 1665

À la tête d’une entreprise de numérisation d’ouvrages, Cartography Associates, David Rumsey, un collectionneur américain de documents cartographiques rares a eu la bonne idée de mettre en ligne gratuitement et en haute définition une partie de son fonds.

Riche de plus de 67 000 documents et cartes, ces cartes sont consultables via une plateforme appartenant à l’université de Stanford. Les collections ont été entièrement numérisées et rassemblent des cartes du XVIè au XXIè siècle de toutes les villes, de toutes les terres et de tous les océans du Globe.

Continuer la lecture

Crédit : association Mor Glaz

La section maritime du site Wikipédia est le Portail du monde maritime. Il recense tous les thèmes en lien avec la mer : l’environnement, les hommes et la mer, les navires et bateaux, la vie en mer, la culture maritime, etc. Autant ne pas citer tous les sujets, il existe à ce jour plus de 40 000 articles dans la section maritime.

Ce portail du monde maritime a également une page : Projet du monde maritime. Elle recense les projets en cours et les participants, les ressources utiles, les règles et conventions habituelles, et permet la communication entre les participants. Une grande partie de la communauté maritime internationale, philanthrope et désintéressée, contribue autant que possible à compléter cette encyclopédie universelle en ligne qui compte plus de 45 millions d’articles au total, tous thèmes confondus.

Avec plus de 10 millions de modifications par mois, Wikipédia est en amélioration permanente. La section maritime n’échappe pas à ces mises à jour, et pour mieux guider les wikipédiens (terme désignant les personnes qui contribuent à l’encyclopédie Wikipédia), une page À FAIRE du Projet du monde maritime indique les articles à compléter ou à créer.

Continuer la lecture