Étiquette : croissance bleue

Euronaval est aujourd’hui le plus grand salon international du naval de défense, de la sécurité et de la sûreté maritime. Il est organisé tous les deux ans à Paris (Le Bourget), et réunit les décideurs des marines et l’ensemble de l’industrie navale mondiale.

Avec 129 délégations officielles de 64 pays (chiffres 2016), Euronaval est devenu le salon de référence de l’industrie du naval de défense.

Cette année 2018, le salon fête son 50ème anniversaire du 23 au 26 octobre et poursuit son développement en organisant un espace FORMATION et EMPLOI durant le congrès.

Continuer la lecture

Le Cluster Maritime Français, organisation créée en 2006 par et pour les professionnels dans le but de rassembler tous les secteurs du maritime afin de construire avec ses membres une « place maritime française », a publié le 08 mai 2017 au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, un communiqué de félicitation et d’invitation à continuer le travail réalisé jusque là au service de la Croissance Bleue, dont le thème fut trop peu abordé durant la campagne électorale.

Continuer la lecture

Parce-qu’un port est une porte de sortie, mais avant tout une porte d’entrée sur un territoire, il n’existe pas d’économie maritime sans structure d’accueil. On a tendance à l’oublier, ou à ne pas s’en rendre compte, mais un port est l’un des principaux leviers économiques d’une façade maritime. Les fréquentations d’un port font de lui un vecteur d’emplois grâce à ses navires de plaisance et de commerce. Le tourisme représente une grande part de la croissance bleue, mais le yachting, la croisière, les ferrys et autres navires de commerce (cimentiers, cargos, rouliers, etc) sont autant d’activités qui génèrent d’importantes retombées.

Ainsi, on ne peut sonder les éléments de la croissance bleue sans structure portuaire, qui est à l’origine et l’aboutissement d’une activité maritime.

C’est la raison pour laquelle l’Observatoire Portuaire a été créé à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nice Côte d’Azur, avec le soutien de la région PACA, du département des Alpes-Maritimes et de la métropole Nice Côte d’Azur.
Car en effet, de Monaco à Marseille (et en particulier sur le territoire des Alpes-Maritimes), les activités maritimes et touristiques sont telles qu’il était devenu indispensable de mesurer le poids de l’économie maritime, quelque soit l’échelle, pour mieux se rendre compte du potentiel du territoire et mieux orienter les investissements à effectuer.

Continuer la lecture