Marine Nationale (Page 5)

Capture d’écran 2014-05-22 à 16.04.26

À l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes en pleine période de festival de Cannes.

Étant moi-même cannois, j’aperçois de partout sur les réseaux sociaux des photos et vidéos de la Croisette, des soirées cannoises, et de la montée des marches.

Jusqu’au jour où une photo a attiré mon attention. J’aperçois arrière plan d’une des photos la silhouette d’une personne en tenue de Marine. Étonnant. Je savais que les membres de la police ou gendarmerie sont ceux qui escortent d’habitude les stars sur le tapis rouge, mais je n’avais jamais vu au par avant des marins d’État :

Continuer la lecture

transport_actu72557_photo

L’Assemblée Nationale vient de voter à l’unanimité le texte relatif à la protection des navires contre les pirates.

Cette décision concrétise les mesures prises dans le dernier CIMER (Comité inter-ministériel de la Mer) de décembre 2013 dans lequel il a été validé pour les cinq prochaines années un programme national d’économie maritime général.

« On peut légitimement espérer un vote du Parlement et un bouclage législatif au printemps » précisait Éric Banel, délégué général d’Armateurs de France le 6 décembre 2013 au site lantenne.com.

Continuer la lecture

large_cammarine

En navigant parmi les pages et groupes Facebook que je fréquente [ Les mordus de Voile, Legisplaisance, Passion Mer, Fan de Pen Duick 2, Echo-Mer, etc ], le groupe Réserve Marine Nationale rassemble des réservistes (ou des curieux) de la Marine Nationale.

On y pose des questions, des publications de Cols Bleus, des photos, de l’actualité de la Marine ou de la Réserve en général.

Frédéric, un membre du groupe, a partagé aux autres le projet qui l’occupe actuellement, et qui mérite largement plus d’audience et d’attention.

Il s’agit de « Caméra de Marine« , un projet actuellement en financement participatif KissKissBankBank.

Continuer la lecture

Armand Jean du Plessis de Richelieu crée la Marine royale en octobre 1626, sous le règne de Louis XIII.
Sous la Révolution française la Marine devient nationale et l’ordonnance de l’Assemblée constituante du 24 octobre 1790 crée un pavillon français unique, associant le blanc historique de la France au bleu et rouge de la ville de Paris. Sur les bâtiments, ce pavillon remplace les nombreux pavillons bleu et blanc de la marine marchande et le pavillon blanc des vaisseaux de guerre.

Continuer la lecture

Dans le cadre des restrictions budgétaires imposées au ministère de la Défense, le rythme de production des frégates multi-missions de la Marine nationale va être ralenti. Ce glissement du programme a été acté dans la nouvelle loi de programmation militaire votée fin 2013 par le parlement.
Normalement, en 2019, seules six FREMM devraient avoir été livrées à la flotte française, au lieu des huit initialement prévues. Reste que le calendrier doit encore être définitivement acté, ce qui passe par la négociation d’un avenant au contrat signé entre l’Etat et DCNS. A ce jour, les discussions sont toujours en cours et elles ne devraient apparemment pas se conclure avant l’été.

Continuer la lecture

1516064600

Entre le Mali et la Centrafrique, il ne faut surtout pas oublier la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, une zone de turbulences et de vigilance. Pas qu’elle ait un lien direct avec les deux opérations françaises en cours mais parce qu’elle touche clairement aux intérêts économiques et donc stratégiques de la France. Et aux trafics en tout genre.

En pleine visite au Tchad, en Centrafrique et au Congo, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a rappelé la donne maritime à Pointe-Noire 10 février 2014.

Continuer la lecture

1

D’abord, il y a eu le Nigeria. Des attaques violentes menées à terre et en mer, des marins enlevés sur le quai de Port Harcourt, capitale pétrolière du pays, des navires offshore mitraillés et parfois pris d’assaut. Depuis une dizaine d’années, l’industrie pétrolière et ses sous-traitants, dont font partie les flottes de navires marchands, font face à une nette recrudescence des attaques devant le delta du Niger, carrefour du trafic de ravitaillement des plateformes et de chargement des pétroliers.

Continuer la lecture

piraterie

Pour l’heure, seuls les militaires peuvent légalement déployer des équipes de protection sur les navires de commerce battant pavillon français.

Les armateurs français s’inquiètent d’un possible retard de l’examen, au parlement, du projet de loi visant à autoriser l’embarquement de gardes privés sur les navires de commerce battant pavillon tricolore. Alors que 70 navires immatriculés en France travaillent ou sont susceptible de transiter au nord de l’océan Indien, où sévissent les pirates somaliens, il ne leur est pas permis, pour le moment, d’accueillir des équipes armées fournies  par des sociétés de protection privée. Seuls les militaires peuvent aujourd’hui, légalement, défendre la flotte marchande française. Depuis la fin des années 2000 et l’exposition du nombre d’attaques au large de la Somalie, la Marine nationale mobilise la force des fusiliers-marins et commandos, qui embarquent sous forme d’équipes de protection embarquée sur les navires de commerce, de pêche ou de croisière fréquentant cette zone. Toutefois, malgré les efforts consentis, il n’est pas toujours possible d’embarquer une EPE militaire (équipe de protection embarquée), notamment pour des questions logistiques ou opérationnelles. Au final, la marine ne peut répondre à environ 30% des demandes de protection formulées par les compagnies.

Continuer la lecture