Site icon

Skippeur vs Capitaine : quelle différence ?

Capitaine, Commandant, Patron, Chef de bord, Skipper, sont autant de termes pour qualifier la plus haute fonction à bord d’un navire.

Dans quels cas doit-on employer le terme de « Skipper » plutôt que « Capitaine » synonyme d’ordre, de discipline et de rigueur ? Ces expressions sont-elles interchangeables ? Finalement, un skipper n’est-il pas un capitaine, et un capitaine ne skippe-t-il pas un navire ?

Définition du Skipper :

Le terme « Skipper » est un anglicisme qui a été francisé en « Skippeur », à tel point que le dictionnaire Larousse considère le mot « skipper » comme un verbe transitif qui signifie « être le skippeur d’un voilier ».

Le Larousse définit le skippeur comme le « commandant de bord d’un voilier de course-croisière« , ou le barreur d’un voilier qui participe à une régate. Il s’emploie également au féminin « skippeuse ».

Wikipédia ajoute que le skippeur est également « un capitaine d’un bateau de plaisance en haute mer ou pas » qui est le responsable du pilotage du navire.

Le terme étant d’origine anglaise, il est intéressant de lire que le Samuel Johnson’s Dictionary (référence du dictionnaire anglophone paru pour la première fois en 1755) le définit comme « a shipmaster or a shipboy« . On apprend par la même occasion qu’il s’écrivait à l’origine « Ski’pper« , car d’origine néerlandais « schipper« .

Le Cambridge Dictionary le définit quant à lui comme « the captain of a ship or boat, a sports team, or an aircraft« .

Si étymologiquement, « Skipper » partage la même racine que le mot « ship » en anglais (navire), on peut considérer par ce terme que le chef de bord ne fait qu’un avec son navire, et illustre le fait que le skippeur désigné est vraisemblablement le propriétaire du bateau qu’il barre. Et ce, contrairement au capitaine pouvant recevoir des ordres de son armateur.

En tout état de cause, le skippeur est le maître à bord et sera désigné ainsi en fonction du navire dont il a la charge (et dont il n’est pas obligatoirement le propriétaire) :

Pour conclure, on peut considérer que le terme « Skippeur » relève plus du statut que du véritable rang. Il a les mêmes responsabilités que le capitaine, mais n’aura pas nécessairement le même profil professionnel.

Définition du Capitaine :

Étymologiquement parlant, le terme « capitaine » vient du mot latin « caput » qui signifie « tête« , comme le précise le Larousse.

Inutile de rappeler qu’il est le responsable suprême du navire, de ses passagers, de sa cargaison, de l’expédition, des tâches administratives, du respect des règlements internationaux, des documents officiels (tout comme le skippeur), mais il dispose d’un grade du rang d’officier pour commander un navire au sens disciplinaire voir militaire. Il porte un uniforme généralement réglementaire et orné de galons.

Le Capitaine a donc une fonction officielle. On ne désignera donc pas le commandant d’un navire de croisière comme « skippeur » car le terme ne sera ni respectueux, ni approprié à sa charge, à son rang et à sa position inaccessible.

Néanmoins, en fonction du contexte, les termes peuvent être interchangeables. En effet, une licence de voile peut indiquer que son propriétaire est skippeur mais peut lui permettre d’être « capitaine » d’un yacht pour autant. En revanche, le capitaine commande un équipage, ce qui n’est pas forcément le cas du skippeur.

« Mes respects, mon skippeur » ? Pour conclure :

« Skipper » un navire relève plus de la tâche, de la mission ponctuelle ou saisonnière, d’une activité, pour lui même ou pour un autre, à titre privé, sportif ou commercial à petite ou moyenne échelle. Celui qui en aura la charge sera volontiers désigné comme Skippeur.

Le « Capitaine » assume une responsabilité pour un armateur dans un contexte commercial différent, plus officiel, plus encadré d’un point de vue juridique.

À titre de comparaison, le responsable du vol d’un Cessna sera plutôt désigné comme « Pilote » plutôt que « Commandant de bord« , plus approprié au pilote de ligne.

Quitter la version mobile