Cannes : Le Maire qui défend sa mer

IMG_1983

La lutte contre l’incivisme a toujours été l’un des combats politiques les plus importants du Maire de Cannes, bien avant même qu’il soit élu. L’incivisme est quelque chose qu’il a toujours combattu : la pollution canine, uriner sur un trottoir, cracher par terre, se garer sur une place handicapée sans y avoir le droit, jeter son mégot par terre, bref, autant de comportements détestables dont la lutte pour David Lisnard est un combat de tous les jours.

En effet, les mentalités doivent changer. Naturellement, tout le monde est d’accord sur le fait que l’incivisme est intolérable et que la pollution, de quelque nature qu’elle soit, doit cesser. Mais ça ne doit pas être un combat de seulement quelques associations de défense de l’environnement, ni un combat de quelques hommes politiques, ni de quelques ONG. L’incivisme est l’affaire de tous et concerne tout le monde, car c’est l’intérêt général qui est directement en cause. Et cela, le Maire de Cannes l’a bien compris. C’est la raison pour laquelle, depuis plusieurs années maintenant, la ville consacre une grande partie de ses panneaux publicitaires à la diffusion de campagnes de communication afin d’avertir les habitants et les touristes d’avoir un comportement adéquat et de réfléchir à deux fois avant de polluer sous peine d’amende. La capitale a d’ailleurs suivi l’exemple de Cannes.

IMG_1986

Aujourd’hui, c’est la mer que David Lisnard veut protéger à tout prix. Car quand on sait que nos déchets jetés au sol ou dans les grilles d’évacuation finissent irrémédiablement dans la baie de Cannes via les réseaux d’eaux pluviales, on comprend mieux que le civisme de chacun est une nécessité pour préserver le littoral, les fonds marins, et l’intérêt général.
En partenariat direct avec le Syndicat Intercommunal de l’Assainissement Unifié du Bassin Cannois, et à l’occasion de la journée mondiale de l’eau est lancée une vaste campagne de communication et de sensibilisation au public, non plus uniquement sur les panneaux publicitaires, mais directement dans la rue, en relief, ce qui interpelle d’autant plus.
En supplément du courrier d’information distribué à l’ensemble des cannois, des affichages publics, des spots radios, des journées street art ont été organisées, et constituent ainsi le temps fort de cette campagne de communication.

IMG_1987

La rue d’Antibes, l’une des artères les plus fréquentées de la ville, et le Marché de La Bocca, seront mis à l’honneur par les artistes de rue et des plasticiens, dont les oeuvres rappèleront le cheminement des déchets de la terre à la mer, afin que chacune prenne conscience de l’impact qu’il peut avoir sur son environnement immédiat.
En effet, les déchets jetés à terre ou dans les grilles d’évacuation d’eau situées sur les chaussées, sont transportés après chaque pluie par les réseaux d’eaux pluviales et les vallons jusque dans la baie de Cannes.
C’est pourquoi le civisme de chacun est nécessaire pour garantir durablement la qualité de la mer et la biodiversité des fonds marins, parce qu’une mer d’excellente qualité est aussi une eau de baignade d’excellente qualité, est donc naturellement un atout essentiel pour Cannes, mais surtout une nécessité pour la santé de tous.

« Notre baie n’est pas une poubelle »

Au-delà de notre baie, nos rues ne sont pas une poubelles, ni nos trottoirs, ni nos plages, et encore moins la mer.

Les oeuvres sont réalisées de manière à ce que l’individu prenne conscience que la mer est, en réalité, au bout de son pied, et quasi omniprésente dans sa vie car c’est justement bien le cas.
Chacun d’entre nous a le pouvoir d’agir sur la réduction des quantités de déchets qui pénètrent dans les mers et les océans, tout simplement en jetant ses déchets dans les poubelles mises à disposition et en effectuant les gestes de tri qui permettent d’éviter le gaspillage de matière première et de valoriser les déchets.

IMG_1985

Ce mercredi 23 mars, sur la rue d’Antibes, 16 installations avec 5 artistes plasticiens investiront la rue entre 10h et 18h.
Enfin, une seconde journée, le mercredi 30 mars 2016, place du marché à La Bocca, s’implanteront 3 installations.

IMG_1984

Cet article, publié dans Environnement marin, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s