Marine Nationale : plus de 200 ans d’histoire

Armand Jean du Plessis de Richelieu crée la Marine royale en octobre 1626, sous le règne de Louis XIII.
Sous la Révolution française la Marine devient nationale et l’ordonnance de l’Assemblée constituante du 24 octobre 1790 crée un pavillon français unique, associant le blanc historique de la France au bleu et rouge de la ville de Paris. Sur les bâtiments, ce pavillon remplace les nombreux pavillons bleu et blanc de la marine marchande et le pavillon blanc des vaisseaux de guerre.

  • Sous l’Empire (1804 -1815) la Marine devient impériale. « HonneurPatrie » constitue alors la devise du drapeau national et de la Légion d’honneur créée le 29 mai 1802 par le premier consul Napoléon Bonaparte pour récompenser les mérites, les talents et les vertus de militaires ou de civils.

    La seconde devise « ValeurDiscipline » apparaît aussi sur les drapeaux français à l’apogée du premier Empire en 1812.

  • Sous la Monarchie de juillet (1830- 1848) la devise « Le Roi, l’Honneur et la Patrie » s’inscrit au fronteau des vaisseaux. Placée à l’arrière près du quartier du commandement et tournée vers le milieu du navire, elle guide l’équipage dans ses missions. En 1848 les emblèmes royaux sont abolis et le mot « Roi » disparaît des fronteaux de dunette.
  • Au moment de la seconde République (1848-1851), le drapeau français reprend la devise « Valeur-Discipline« . Cette devise apparaît au revers de la médaille militaire, sous l’égide de Louis-Napoléon Bonaparte. Instituée par décret du 22 janvier 1852, la médaille récompense les meilleurs soldats et sous-officiers ayant accompli des services exceptionnels et ayant servi au moins 8 ans.
  • La troisième République (1870-1940) instaure une solide tradition républicaine. Le 14 juillet 1880 la France célèbre officiellement sa première fête nationale. En présence du Président de la République Jules Grévy, le ministre de la guerre distribue aux différents régiments et corps de troupes de nouveaux drapeaux et étendards. La Marine conserve le pavillon national bleu blanc rouge, symbole de l’appartenance républicaine.

    À cette époque, la devise « Honneur-Patrie » est inscrite sur des plaques scellées réglementairement aux parois des plus nobles des bâtiments.
    « Honneur » et « Patrie » trouvent leur place à la proue du navire.
    « Valeur » et « Discipline » viendront les compléter vers les années 1890 pour composer la devise qui unit aujourd’hui la Marine nationale. Sur les bâtiments actuels la devise apparaît le plus souvent près de la passerelle, siège du commandement.

    Ces plaques fondues dans le bronze viennent renforcer la symbolique du pavillon national actuel créé le 15 février 1794, sous l’impulsion du peintre Jacques-Louis David, avec le bleu au mât, le blanc au centre et le rouge flottant aux vents.

Cet article, publié dans Marine Nationale, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s