Rencontre d’autorités en plein coeur d’un sémaphore

Semaphore-du-Cap-Ferrat

Le mardi 21 janvier 2014, le vice amiral d’escadre Yves Patrick Joly, accompagné du commissaire général Hervé Parlange, a rencontré le général de division Hervé Wattecamps, commandant de la base de défense de Draguignan, au sémaphore du Cap Ferrat.

Ensemble, ils ont visité les installations et l’ancienne batterie de type Séré de Rivières, à l’intérieur de laquelle est installé le sémaphore. L’amiral Joly a apprécié la qualité des relations et l’efficacité du soutien apporté par la base de défense de Draguignan. Situé au sommet de la presqu’ile de Saint-Jean Cap Ferrat, le sémaphore est un poste frontalier avec l’Italie dont il surveille notamment les activités des navires de pêche entrant dans les eaux territoriales.

Outre l’identification du transit maritime en provenance du Sud-Est de la Méditerranée, il effectue une veille permanente pour des missions aussi diverses que la surveillance des mouvements d’entrées et de sorties du port de Nice, les mouillages en rade de Villefranche sur Mer, les approches de l’aéroport international de Nice. Il a participé en 2013, sous la coordination du CROSS Méditerranée, aux interventions pour 2 accidents de plongées et 95 actions de secours ou d’assistance à la mer. Avec les sémaphores de La Garoupe, Le Dramont et Camarat, il fait partie des quatre unités opérationnelles de la Marine  soutenues par la base de défense de Draguignan.

La chaîne sémaphorique :

59 sémaphores surveillent notre littoral. Postes avancés de l’espace Shenghen, les sémaphores assurent la sûreté du trafic maritime, participent aux opérations de sauvetage et luttent contre les pollutions et les trafics illicites à nos frontières maritimes.

via defense.gouv.fr

Ce contenu a été publié dans Marine Nationale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire